Blog

Publié le 3 septembre 2014 | par Kevin Bitterlin

2

L’anti-sommaire de JV #11

Il est là, aussi gras et inattendu qu’un cheveu sur la soupe. Voici l’anti-sommaire du onzième numéro de JV.

En hibernation depuis quelques mois, l’anti-sommaire revient en force et s’attèle, comme d’habitude, à recenser tout ce qu’il n’y a pas dans le magazine. Dans JV #11, vous ne trouverez pas…

– Trop de clichés honteux sur l’Allemagne, ses saucisses, ses bières, ses combos chaussettes-sandales…
– La rubrique L.A.S.A.G.N.E.S, remplacée par la rubrique S.A.U.C.I.S.S.E.S… Hum…
– Une galerie des babes de la Gamescom.
– Un DLC gratuit moins cher que le nôtre.
– De critiques des jeux du Summer of Arcade. Pour la bonne et simple raison qu’il n’y en a pas eu cette année.
– Une nouvelle édition du Grand Tournoi. Cette rubrique est abandonnée jusqu’à nouvel ordre.
– Deux pages de BD avec moins de sens que les deux de ce mois-ci
– Le titre « Sexualité débridée » pour l’encadré sur la représentation du sexe dans les productions nipponnes. On a failli faire une blague affreusement raciste à notre insu.
– Le chiffre « 2 », oublié dans une légende à la page 21
– La présence de la mention « 2014 » à côté de « septembre », au-dessus du code barre, sur la couverture du mag’.
– La moindre faille dans notre mission qui consiste à placer, dans chaque numéro, une illustration d’Octodad. Y’en a encore une, page 22.

Tags: , , , , ,


À propos de l'auteur

Kevin Bitterlin

- Journaliste pour JV



2 Responses to L’anti-sommaire de JV #11

  1. highlander says:

    Après, t’as  » Les liaisons vachement dangereuses « 

  2. =Don Cristo= says:

    Il manque un point dans l’anti-sommaire de ce mois: ce que l’on ne trouvera pas, dans le n°11, c’est des lecteurs belges (voir l’article sur les couverture et sommaire).

    Pas glop!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut ↑
  • Rejoignez-nous !